themes

Violence Sexuelle

Media

Les Crimes commis par les rebelles du M23 et les militaires FARDC au Nord Kivu

default

La guerre de novembre 2012 jusqu’à l’occupation de la ville de Goma par les rebelles du M23, différents rapports des organisations de droits de l’Homme tant nationale qu’internationale dénoncent l’impunité des crimes graves commis par ce groupe armés rebelle de même par certains militaires FARDC sur la population civile au Nord et au Sud Kivu à l’Est de la RDC. Quels sont ces crimes commis? Que fait le gouvernement congolais Face à ces différents rapports ? Ces crimes resteront- ils impunis ?

Justice pour les victimes des viols des FARDC

default

Le doute persiste quant à la tenue d’une véritable procédure judiciaire pour sanctionner les crimes commis au Nord Kivu, à l’est de la République Démocratique du Congo, à la mi-novembre 2012. Lorsque le groupe rebelle M23 (Mouvement du 23 mars) convoitait Goma, les populations des villes de Minova et de Bweremana ont subi les assauts des militaires des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

L’arrestation de Ntaganda ne garantie pas l’arrêt des hostilités à l’est de la RDC

default

L’ex-général congolais Bosco Ntaganda s’est rendu, lundi 18 mars, à l’ambassade des États-Unis à Kigali, au Rwanda. Il a demandé à comparaître devant la Cour pénale internationale (CPI) et a été transféré à La Haye dans la foulée.

Securité et protection des deplacés au Nord Kivu

default

Dans certains camps des déplacés, vous trouverez des policiers qui ont comme mission, assurer la sécurité des déplacés. le camps de Mugunga III, lui est situé tout près de la base de la Monusco qui contribue aussi à la protection des déplacés. Sur terrain , il y a des violences sexuelles, des attaques du camps par les bandits et des hommes armées. Quels sont les effort fournis par le gouvernement congolais ainsi que les organisations humanitaires pour améliorer la sécurité dans les camps du Nord-Kivu?

Handicapées et femmes d’avenir

default

Parmi les personnes handicapées du Nord Kivu, à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), des femmes de tous âges se battent pour trouver leur place au sein de la société. Souvent exclues de leurs propres familles, inhibées par leur invalidité, elles n’ont qu’un accès restreint à l’école et aux qualifications professionnelles, d’où une difficile intégration sociale. Pourtant, certaines s’en sortent grâce au soutien d’associations mobilisées pour leur intégration.

La reddition de Bosco Ntaganda et les crimes commis à l’est de la RDC (Débat Face à la justice)

child_soldiers_in_the_congo

Quels critiques formuler aux autorités congolaises, vu les crimes que commettent les groupes armées aux habitants à l’est du pays ? La reddition de Ntaganda à la CPI, est-ce que c’est la fin des hostilités à l’est de la RDC ?

De 2002 à 2005, Bosco Ntaganda a servi sous les ordres du leader de l’UPC, Thomas Lubanga, qui en mars 2012 a été reconnu coupable par le CPI de recrutement et d’utilisation
d’enfants soldats en Ituri. Ntaganda est impliqué dans certaines des exactions les plus horribles perpétrées dans l’est de la RD Congo au cours des dix dernières années.

Sur les traces des évadés de MUNZENZE

prison Munzenze (1)

A la prise de la ville de Goma par les rebelles du M23, plus de mille prisonniers ont fui la prison centrale de Goma du 19 au 20 Novembre 2012. Avant de s’en aller, ces détenus ont brulés les dossiers du bureau de la prison pour tenter d’effacer les traces de leurs culpabilités.

Journée du 08 Mars en Méditation en RDC

Screen shot 2012-02-28 at 4.32.42 PM

La ministre du genre de la RDC a décidé que la journée du 08 Mars se passe dans la méditation sur toute l’étendue de la RDC pour compatir avec les femmes et jeunes filles congolaises affectée par les conflits armés qui caractérisent l’Est de la RDC et particulièrement le Nord Kivu. Cette décision suscite de nombreuses réactions, certains se réjouissent, d’autres par contre ne comprennent pas le pourquoi de cette décision. Leurs réactions font objet de cette émission face à la justice

Le 8 mars 2013, Les femmes déplacées toujours dans l’inquiétude

8 mars

Le 8 mars 2013 est la journée internationale de la femme, Cette journée se déroule différemment de celles des années passées, quand les femmes festoyaient pour manifester leurs joies. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Le pays est en guerre et les femmes sont les premières victimes. En signe de solidarité, beaucoup des femmes ont suivi l’appel du ministre du genre de ne pas organiser des festivités.
Dans le camp de Mugunga, tout près de Goma aucune festivité n’a été organisée.

Le sale prix de la reussite (Goma, fevrier 2012)

CORRUPTION

Les observateurs du secteur éducatif s’inquiètent face aux effets de la corruption dans les écoles de Goma : elle affecterait jusqu’à la qualité de l’enseignement.